Nos engagements

Engagement environnemental et social

Les titulaires de la certification ACERBOIS sont des entreprises dont les sites de production sont installés exclusivement en France. Elles emploient des salariés formés et qualifiés pour transformer le bois en produits à haute valeur technologique, ce qui permet d’en garantir la pérennité, la traçabilité et la fiabilité. Ainsi, la valeur ajoutée créée en France par les entreprises certifiées ACERBOIS est supérieure à 60%.

Sensibles par nature aux enjeux du développement durable et de la diminution de l’émission des gaz à effet de serre, les titulaires ACERBOIS privilégient des approvisionnements en circuit court et militent pour une exploitation raisonnée des ressources forestières.

En mobilisant leurs capacités de production sur l’ensemble du territoire français, les entreprises du bois lamellé qui ont fait le choix de la démarche ACERBOIS contribuent au développement d’une industrie nationale.

Audit performance

La certification ACERBOIS a été initiée pour répondre aux besoins des acteurs du marché de la construction quant à la qualité des solutions bois lamellé. Elle a donc été conçue à l’origine comme un outil de confiance au service des bureaux de contrôle, de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’oeuvre, afin de favoriser le développement de l’usage du bois lamellé. La certification s’adresse à toutes les entreprises du bois lamellé collé, engagées dans une démarche d’excellence dans leurs procédés de fabrication pour assurer la qualité constante des produits mis sur le marché.

Au-delà du simple marquage CE, basé sur un régime purement déclaratif, les titulaires de la certification ACERBOIS sont soumis à un audit régulier de performance de leurs produits. Ces contrôles sont effectués par l’Institut technologique FCBA et Ginger CEBTP. Deux fois par an, des échantillons sont prélevés dans les entreprises pour réaliser des essais de flexion des lamelles aboutées, des essais de qualité de collage par cisaillement ou par délamination, pour s’assurer de la résistance pendant toute la durée de service. Plusieurs critères supplémentaires doivent également être respectés pour se prévaloir du marquage ACERBOIS sur les défauts du bois, sur les fentes et la taille des noeuds, l’alignement des aboutages, etc.

L’association ACERBOIS est elle aussi auditée tous les 14 mois par le Comité Français d’Accréditation. En tant que certificateur, elle doit faire preuve de sa bonne gestion technique de la marque, de la bonne gestion des dossiers et du respect des procédures d’audit inscrites dans le référentiel.

Traçabilité des bois

Les entreprises qui choisissent d’entrer dans la démarche de certification ACERBOIS s’engagent à utiliser des bois issus de forêts gérées durablement, dans une proportion minimale de 90%. Elles doivent tenir un registre des approvisionnements, faisant apparaître clairement les proportions de bois certifiés entrant en production. Le certificateur s’appuie sur des éléments justificatifs tels que les bons de livraison ou les factures, pour s’assurer que les bois disposent d’une accréditation du type PEFC, FSC ou toute autre démarche similaire reconnue.

Pour un dossier spécifique, une entreprise titulaire de la certification ACERBOIS peut aller jusqu’à garantir l’origine géographique des bois employés, en justifiant des certificats des bois approvisionnés, de l’ensemble des composants bois livrés sur le chantier et d’éléments liés à ses données de production.

Qualité de l’air

Les faibles émissions de COV (composés organiques volatils) et formaldéhydes par le bois lamellé sont bien documentées depuis les campagnes d’essais, réalisées à la demande des industriels du secteur, entre 2006 et 2009. La qualité de l’air intérieur est donc préservée par la mise en oeuvre de solutions qui profitent de l’excellente qualité des produits connexes (adjuvants, colles, produits de traitement et de finition). La marque ACERBOIS garantit l’utilisation de produits conformes la directive européenne Biocides et de solvants en phase aqueuse. Par exemple, le marquage CTB-P+ est obligatoire pour les produits de finition utilisés dans le cadre de la certification ACERBOIS.

La qualité sanitaire du bois lamellé permet sa mise en oeuvre dans des bâtiments dont l’activité repose sur une production qui pourrait être altérée par son environnement, notamment dans l’agro-alimentaire. Fromageries, laiteries, chais viticoles, marchés alimentaires : autant d’activités qui peuvent s’exercer dans un bâtiment en bois lamellé, en toute confiance grâce notamment à l’attestation “Zone Verte”, remise par le laboratoire Excell en 2020, et qui garantit la totale innocuité du matériau vis-à-vis de la qualité de l’air et des produits qu’il abrite.